Circulation douce et Développement des pistes cyclables MANIF CAFE-DEBAT & CONCERT – Pétition

Pour vivre mieux à Montrouge, il doit être possible de se promener à pied, de se déplacer en vélo, en famille ou entre ami-e-s dans les quartiers sans grandes voies de circulation, sans être sous le joug d’un véhicule motorisé allant à 50km/h. Les zones 30 permettraient aux habitants de Montrouge de s’approprier d’avantage l’espace public.

Deuxième édition (octobre 2012) : sous une pluie battante, dix vélos et un cyclo-space se sont promenés plus d’une heure à travers notre ville, s’arrêtant à Châtillon-Montrouge, tournant place Jean-Jaurès, place Jules-Ferry,…

Le maire, on l’espère, aura entendu leur détermination pour une meilleure place accordée au vélo,… Plus généralement cet évènement veut alerter pour anticiper une nouvelle mobilité urbaine dans notre ville, incontournable, et déjà bien en retard sur des communes avoisinantes.

Ce samedi quelques montrougien-ne-s – dehors, derrière leur fenêtre,… –  ont perçu, entendu ou vu une manifestation pour un nouveau plan de mobilité à Montrouge. Toutes et tous les participant-e-s étaient trempé-e-s à l’arrivée mais heureux !

Un quart d’heure plus tard, à peine, des exposés-débats se succédaient au Titi Touareg en face de la piscine. Pertinents, drôles, techniques, politiques,… il y en avait pour tous les goûts ; l’un n’excluant pas l’autre ! Certains élus de la gauche étaient présents pour prendre connaissance du dossier.

Pour conclure, un concert jazz et un petit buffet  ont permis à tous les participant-e-s d’échanger dans un esprit décontracté.

Les avis des populations concernées (sans exceptions) sont attendus et partiellement déjà recueillis par notre mouvement écologique montrougien. Le but est de proposer ensemble un « plan urbain de mobilité » tenant compte de tous les enjeux liés.

A très bientôt, car nous envisageons d’étendre nos actions et donc de poursuivre celle-ci.

Une pétition est à votre disposition : ici.

Faire évoluer nos déplacements dans notre ville, c’est bon pour notre bien être et notre santé tout au long de notre vie !

Engageons-nous pour notre quotidien : agir localement est la concrétisation possible pour chacun-e de nous d’une pensée plus globale.

 

Rappel ! La pétition : cliquez ici, merci.

5 commentaires pour “Circulation douce et Développement des pistes cyclables MANIF CAFE-DEBAT & CONCERT – Pétition”

  1. […] Sur le site EELV de Montrouge,  le 5 octobre Circulation douce et Développement des pistes cyclables : MANIF CAFE-DEBAT & CONCERT […]

  2. Ludovic Bu précise qu’il n’est plus président de Voiture & co depuis un an, mais qu’il est le co-auteur de « Les transports, la planète et le citoyen » (http://tinyurl.com/tpctpc), et animateur du site « Moins vite ! » (http://moinsvite.com/).

  3. […] La mise en place de zones 30 dans tous les axes non prioritaires avec la signalétique pour les véhicules non motorisés. […]

  4.  
    Il n’y a pas d’augmentation d’accident liée au contre sens cyclable contrairement à l’argument sécuritaire avancé dans le dernier Montrouge magazine (n°100 page 31) et dans des précédents.
    Il faudrait justifier l’abandon des zones 30 autrement !!! ou s’ouvrir aux changements des modes de déplacement, comme dans d’autres communes aux alentours dont Paris.

    Comme à la campagne on circule à pied face aux voitures, en ville le contre sens pour les vélos est beaucoup plus sécurisant.
    Pour une démonstration un petit tour à bicyclette Monsieur Le Maire ?

    A votre disposition et cordialement.

     
     
     
    Note : besoin de vous informer ? Vous avez raté_e notre réunion à Montrouge ? En attendant la prochaine, un débat abordera entre autre ce thème : ce Mardi 27 novembre 20h à Chaville (92) : cliquez-ici.
    Les questions/réponses/participations font parties de nos débats, n’hésitez pas.

     
    Pour aller plus loin tout de suite, un des articles sur le sujet par la FUB* : cliquez-ici pour un lien direct ou faites votre propre recherche de façon indépendante ici par exemple !

    « Les avantages

    Le double-sens cyclable raccourcit les distances à parcourir à vélo, et garantit une sécurité avérée du fait d’une meilleure visibilité réciproque des protagonistes. Il est aussi avantageux pour la collectivité, car il se met rapidement en place, sans travaux lourds de voirie.

    Un bilan positif pour la sécurité

    Le contresens cyclable fait peur. C’est pourtant un aménagement très sûr, très répandu en Europe du Nord, et aussi à Strasbourg. Depuis peu, il se développe dans les agglomérations de Lille, Bordeaux, Grenoble…

    Les analyses d’accidents montrent que le risque d’accident frontal – où le cycliste à contresens heurte de front le véhicule venant en face – est quasi nul. Les usagers se voient mutuellement en se croisant et ralentissent. Le vélo croisé étant côté conducteur, l’automobiliste apprécie mieux la distance que dans le cas d’un dépassement.

    Comme le vélo arrive en face, il n’est jamais dans l’angle mort de l’automobiliste qui va ouvrir sa portière. Et même si une portière s’ouvrait au mauvais moment, le cycliste heurterait le plat de la portière qui se refermerait sans causer de blessures sérieuses.

    Le principal risque vient des traversées d’intersections et des entrées et sorties des contresens, pendant la période transitoire où les automobilsites n’ont pas encore pris l’habitude de regarder « de l’autre côté ». Mais si les double sens cyclables sont généralisés, les automobilistes ne seront plus surpris dans les intersections. L’augmentation du nombre de double sens cyclables dans les villes qui en ont réalisé plusieurs dizaines n’a induit aucune augmentation de la fréquence des accidents.

    Les autres usagers profitent aussi d’une meilleure sécurité, grâce à la réduction de la vitesse des véhicules motorisés, et au fait que les automobilistes regarderont des 2 côtés et verront donc mieux les piétons traversant dans une intersection.

    Réglementation

    Les contresens, tout comme les couloirs-bus, entrent dans le champ de l’article L2213-2 du Code des collectivités territoriales.

    Le décret du 30 juillet 2008 introduit dans le Code de la route la généralisation des double sens cyclables en Zone 30. Dans les Zones 30, les rues à sens unique voiture seront autorisées à double sens aux vélos, sauf disposition contraire (i.e. sauf arrêté municipal interdisant le double sens cyclable dans la rue considérée). Il y a donc inversion de la règle et de l’exception. Les municipalités ont un délai de 2 ans pour mettre à jour les arrêtés municipaux et la signalisation. »

    Article écrit par la *Fédération française des Usagers de la Bicyclette.

  5. […] Sur le site EELV de Montrouge,  le 5 octobre Circulation douce et Développement des pistes cyclables : MANIF CAFE-DEBAT & CONCERT […]

Remonter